Le mix énergétique en Grand Est – la filière renouvelable électrique

Rédigé par

René Ades

Catégorie

Énergies renouvelables

Champ Photovoltaïque

Le Grand Est est en train de devenir une région leader en matière de production d’énergie renouvelable. En 2022, la région serait en mesure de produire plus de 20 % de son électricité à partir d’énergies renouvelables.

C’est quoi un mix énergétique ?

Le mix énergétique est un terme utilisé pour décrire la composition et la répartition des sources d’énergie utilisées pour produire et fournir d’autres formes d’énergie, telles que le chauffage, l’électricité, le transport…. Il peut être exprimé en pourcentage des sources d’énergie utilisées (pétrole, gaz naturel, charbon, énergie nucléaire, énergies renouvelables, etc.) ou par la quantité totale d’énergie produite. Le mix énergétique peut être étudié à différentes échelles et peut être utilisé pour mesurer l’efficacité et la durabilité des systèmes énergétiques.

En France, le mix énergétique est défini par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (2015). Cette loi prévoit que la part des sources d’énergie fossiles dans le mix énergétique français doit être réduite à 30 % en 2030 par rapport à la référence en 2012. Les énergies renouvelables représentent 19 % de la production totale d’énergie en 2021, un chiffre en dessous des objectif fixé pour 2020 qui est de 23 %. La loi relative à l’énergie et au climat de 2019 fixe un objectif de 33 % d’énergie produite à partir de sources renouvelables dans la consommation finale brute en 2030.

En Région Grand Est

 Le futur énergétique au sens du SRADDET (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires) vise à réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre grâce à un mélange de sources d’énergie renouvelables et non renouvelables. Cette approche met en amont l’efficacité énergétique pour baisser la consommation de moitié à l’horizon 2050 et une production importante des énergies renouvelables et l’utilisation rationnelle des énergies fossiles jusqu’à atteindre la neutralité carbone 2050. Elle favorise également le développement d’une politique énergétique durable.

Le Grand Est est en train de devenir une région leader en matière de production d’énergie renouvelable. En 2022, la région serait en mesure de produire plus de 20 % de son électricité à partir d’énergies renouvelables.

L’éolien est l’une des principales sources d’énergie renouvelable utilisée dans la région ce qui place la région à l’échelle nationale en deuxième position après les Hauts-de-France en termes de parc éolien. En 2022, la région compterait environ 1 500 turbines éoliennes. L’énergie solaire est également très présente dans la région, avec environ 1,2 million de panneaux photovoltaïques. Et en matière de production d’énergie hydraulique, en 2022, plus de 200 centrales hydroélectriques.

D’après le bilan 2021 de la DREAL (Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement), “la filière renouvelable en Grand Est atteint une production totale de 46 376 GWh, avec une puissance installée en hausse de 7 600 MW en 2021 par rapport à 2020. On peut conclure que la Région Grand Est accueille au 31 décembre 2021, le troisième parc d’installation d’énergies renouvelables. » Ces chiffres représentent 12 % de la production française. Un chiffre qui se confirme aussi grâce à l’outil éCO2mix.

Suivi : éCO2mix

Les outils développés par le gestionnaire de réseau de transport électrique (RTE), nous permettent d’avoir un suivi sur les différents flux : production, consommation en France et aussi au niveau régional. L’image ci-après compare la production détaillée de différentes filières sur deux dates différentes, une production à l’échelle du Grand Est. Nous constatons sur les deux périodes (été-hiver), une production importante de la filière renouvelable notamment : l’éolien, le photovoltaïque, la géothermie et l’hydraulique. L’éolien représente à la date du 12/01/2023, 23% de la production du parc éolien au niveau national. Le solaire, avec un peu plus de 8% de la production nationale à la date du 12/07/2022 du parc solaire installé.

Scénarios 2050

À l’horizon 2050, en suivant les différents objectifs ambitieux de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, plusieurs institutions publiques et/ou neutres ont élaboré des diiférents scénaris. Négawatt dans son scénario « 2017-2050 », propose un mix énergétique  composé uniquement d’énergies renouvelables avec 0%, la part du nucléaire en 2045. Quant à RTE, dans son rapport « futurs énergétique« , le mix énergétique est composé essentiellement d’énergies renouvelables, construction de nouveaux réacteurs nucléaires avec une part allant jusqu’à 50%. L’ADEME, propose des scénarios composés aussi essentiellement d’énergies renouvelables et 25 % maximum la part du nucléaire.

Actualité : concertation nationale sur le mix énergétique

Une concertation est ouverte en ce moment sur l’avenir du mix énergétique français. Annoncé par le Président de la République l’année dernière, c’est au tour de la Ministre de la Transition énergétique d’entamer cette grande phase sur l’avenir du mix énergétique national. Une concertation « grands publics » et un « Tour de France » dans chaque région, qui rassembleront le grand public, l’ensemble des parties prenantes locales, des étudiants, ainsi que des membres du gouvernement sont ouverts.

En Région Grand Est, la concertation autour du mix énergétique s’est déroulée le 05 janvier Metz.

Sites de référence et sources images :

  • ADEME – transitions2050
  • Dreal Grand Est
  • RTE – futurs énergétiques / éCO2mix
  • Institut Négawatt – 2017-2050
  • Gouvernement : Ministère écologie ; Ministère transition énergétique ; Satistiques développement durable